Archive for novembre, 2015

EXTRAORDINAIRE

dimanche, novembre 29th, 2015

Démentiel, incroyable, inimaginable, merveilleux : voici comment s’exclamaient 46 de nos adhérents après la visite de l’opéra Bastille, ce vendredi 27 novembre 2015. Si l’extérieur du bâtiment ne paie pas de mine, l’intérieur est superbe : la salle en granit gris avec ses murs d’un beau noir mat et ses balcons blancs qui la surplombent est un écrin pour le joyau qu’est la scène. Déjà nous étions conquis. Mais ensuite, nous avons pris des ascenseurs pour visiter la machinerie et là nous sommes devenus des lilliputiens au royaume des géants : 22000 m² d’emprise au sol, 6 niveaux de sous-sol (une hauteur de 5 m. chacun) ; le bâtiment s’élève à 50 m au-dessus du sol, la surface des planchers construits est de 160 000 m², ….., enfin des chiffres qui donnent le vertige.

Notre guide nous a conduits sur la scène et dans des salles où les décors sont en cours de fabrication. Il nous a raconté avec beaucoup d’humour et d’amour SON OPERA, parlé de l’acoustique extraordinaire, des 2745  places dont aucune n’est ni aveugle, ni gênée par les colonnes supportant les balcons, ………..

Avant de nous quitter nous sommes allés déguster un café gourmand dans un charmant restaurant place de la Bastille.

41B2 41B3 41C4 41D6 414D 422B

Photos : J.F. Van Campo

RESISTONS

lundi, novembre 23rd, 2015

La jeunesse, la curiosité, la liberté d’expression, la liberté de poésie et d’insouciance, des rêves ont été brisés un vendredi de novembre 2015.

Nous sommes tous bouleversés. Il semble donc impossible pour l’être humain, même pendant un seul petit jour, de ne pas semer la mort sur une partie de la planète ?  Pourtant, derrière la barbarie,  ceux qui ont été frappés au plus profond en perdant un être aimé, plongés au milieu de scènes de guerre qu’ils n’imaginaient pas découvrir un jour en plein Paris, ont fait preuve d’un sens de l’humanisme extraordinaire, une vraie leçon de vie au centre d’un carnage.

Aller applaudir des artistes au théâtre, s’asseoir à la terrasse d’un café, lire un livre, c’est devenu en France, aujourd’hui, un acte militant de résistance à la barbarie.

Florence Camoin