Archive for the ‘ARCHIVES’ Category

LETTRE OUVERTE A …..

vendredi, septembre 14th, 2018

Mesdames et messieurs les donneurs de leçons.

Vous accusez notre site de ne donner que des informations générales, sans prendre parti dans plusieurs affaires. Or, pour certaines d’entre elles, s’il s’agit d’affaires politiques et nous rappelons que nous sommes apolitiques, ce qui nous interdit d’en faire état. Pour les autres, bien évidemment, nous ne les passons pas sous silence et donnons notre avis.

Nous avons choisi d’être un site d’information pour les saint-mauriens et, plus particulièrement pour les habitants du quartier d’Adamville. L’augmentation constante du nombre de nos lecteurs nous prouve que nous avons raison. Peu importe que certains trouvent « ringard » de donner les horaires des piscines, les programmes du Lido ou autres, nous sommes heureux de penser que, même si cela ne rend service qu’à quelques uns, nous aurons atteint notre but.

CA COMMENCE BIEN, CA FINIT MAL

lundi, février 20th, 2017

Bien sûr, vous connaissez ma petite histoire. Mais je ne peux m’empêcher de penser que – peut-être – elle évitera à quelqu’un ou quelqu’une d’abandonner son animal.

Les vacances sont d’actualité. Pour certains maîtres, leurs compagnons à quatre pattes vont devenir « gênants ».  Mais il faut espérer qu’avec des maîtres responsables,  les braves compagnons de nos bons et mauvais jours ne subiront pas le sort de ce brave toutou. Il y a toujours une solution : un ami, quelqu’un de la famille, un voisin ou une voisine heureux de cette nouvelle présence momentanée, sans compter les pensions.

Si cette petite histoire vous émeut, c’est que votre chien ou votre chat peuvent dormir tranquilles. Merci pour eux. Quant à ceux que cette modeste histoire laisse indifférents.

Petite histoire à méditer.

 Moi le chien, j’étais content. On est partis en voiture : eux devant, moi derrière entre les deux enfants. C’est drôle, ils étaient sérieux alors qu’on allait tous partir 2 semaines en Amérique. Et puis on est arrivés dans la forêt et avec les enfants on a fait un jeu : ils m’ont attaché avec ma laisse contre un arbre en disant qu’on jouait aux indiens. C’était un jeu bête : j’avais faim, j’avais soif, et puis j’ai entendu la voiture démarrer et j’ai attendu, attendu, attendu,…………

Un matin, un promeneur dans la forêt a trouvé un squelette de chien attaché au pied d’un arbre.

Jeannine Duloisy