Archive for juin, 2017

UNE HISTOIRE DE LAPINS

vendredi, juin 30th, 2017

Il était une fois une jolie petite lapine qui courait, courait et puis courait partout. Elle avait dans son terrier un gentil lapin qui l’aimait beaucoup. Elle avait eu des petits lapins qu’elle aimait très fort mais qui avaient grandi. Ils avaient donc quitté son terrier pour fonder une famille dans des terriers voisins.Il ne lui restait d’ailleurs qu’un seul petit lapin, très grand, à la maison.

Elle avait aussi beaucoup d’amis lapins gentils qu’elle aimait beaucoup. Ils l’aimaient aussi et ils faisaient la fête ensemble. C’était le bonheur. Même si elle avait eu un grand chagrin quand le papa du gentil lapin était parti. Et puis aussi un des petits lapins s’était éloigné d’eux et c’était gros chagrins. Mais il était revenu et pas tout seul. Enfin bref tout allait bien. Tout était merveilleux.

Il n’y avait pas de problème sauf – un gros : elle n’avait pas de mémoire. Enfin si, mais sélective, ce qui lui permettait d’oublier deux vieux lapins. Leur terrier était loin, à des kilomètres et ils se sentaient oubliés. Un jour, la vieille lapine avait parlé au grand petit lapin : de la vie qui passe trop vite, de la vieillesse, de la solitude, de l’oubli. Oh la vilaine lapine !

Alors, la jolie petite lapine s’est fâchée très fort : elle n’est pas contente. « Fallait pas parler de ces choses là au grand petit lapin ! Il a du chagrin : il est trop jeune !! Pensez donc : presque 19 ans » !!!

Alors la vieille lapine a songé qu’elle avait raison quand elle pensait que vieillir c’est triste seulement quand on pense ne plus exister pour ses enfants.

Et puis les vieux lapins se sont souvenus que tous les petits lapins (et leurs petits lapinaux) les aimaient et ne les oubliaient pas. Alors les vieux lapins ont compris qu’il ne fallait pas passer à côté du bonheur et que quand on est heureux on n’est jamais vieux, ni seul.