Archive for septembre, 2015

UN JOUR EN BAIE DE SOMME

vendredi, septembre 18th, 2015

LA VILLE AU LOIN

Je ne voudrais pas rendre jaloux tous ceux qui n’étaient pas du voyage le 12 septembre 2015, mais quand même ! Bien sûr, nous avons eu quelques gouttes de pluie, mais moins que celles promises par monsieur météo.

A mi-parcours, nous nous sommes arrêtés pour prendre un café bien chaud et quelques gâteau, appréciés de tous.

EN AUTOCAR

LE PTIT DEJ

072Ceux et celles qui ont visité Le Crotoy se souviendront longtemps d’une très jolie ville au charme certain. Quant aux courageux qui appréhendaient une marche difficile sur la plage ont été récompensés : pas de difficultés notoires mais un émerveillement constant que nous a fait partager notre guide, une jeune femme amoureuse de sa baie. Les plantes, les infiniment petits cachés dans le sable qui sont la nourriture des oiseaux. Nous avons aperçu la colonie des phoques et de nombreuses espèces d’oiseaux.

A TABLE N° 4

Après un excellent déjeuner dans un charmant restaurant, nous avons continué notre découverte de la baie. Deux guides nous accompagnaient, tous deux également passionnés par leur Baie. Ils nous ont donné l’envie d’y revenir un jour.  Grâce à eux, nous avons compris l’importance de protéger non seulement les animaux et les plantes de la baie, mais de maintenir l’équilibre fragile entre eux et la mer.

ON OBSERVE          DANS LES HERBES

LES FALAISES N° 2           OISEAU N+ 7

OISEAU N° 8

OISEAU N° 6

photos J.F. Van Campo

ZONE BLEUE

mercredi, septembre 9th, 2015

Depuis le 1er septembre 2015, la zone bleue est opérationnelle. Les comités de quartier étaient d’accord sur ce principe de stationnement.

Cependant, je regrette que les propositions retenues par la municipalité pour conduire le bouleversement des habitudes des saint-mauriens n’aient pas été le reflet de celles énoncées lors des réunions de concertation avec les comités de quartier.

En effet, à l’origine, ces zones bleues étaient déterminées indépendantes les unes des autres, ,avec un macaron défini par quartier et prévu uniquement pour les riverains. Elles sont devenues unifiées avec accès au macaron pour tous les habitants de Saint-Maur ou les personnes y travaillant.

Les comités de quartier n’ont pas souscrit à cette seconde formule.

Nous espérons que la ville présentera un nouveau plan pour éradiquer l’invasion des voitures-ventouses venant de l’extérieur qui monopolisent  40 % des places de stationnement autour des gares RER.

Chacun est libre d’acheter un macaron, mais pour ceux disposant d’un garage (et ils sont nombreux), la solution la plus simple et la moins onéreuse consisterait à l’utiliser pour y garer leur véhicule.

André DULOISY