Archive for août, 2015

EUROPEEN ou ASIATIQUE ?

jeudi, août 6th, 2015

FRELONS

Le premier est inoffensif, quand au second, c’est vraiment le péril jaune pour nos arbres et nos jardins.

Les frelons asiatiques ont conquis l’Aquitaine, l’Aveyron et tout le sud de la France. Aucune région ne sera épargnée car ils colonisent d’année en année jusqu’à la Belgique et la Hollande.

En étudiant son cycle de vie, on s’aperçoit que l’on peut agir individuellement contre ce fléau. En effet les nids construits dans l’année se vident de leur habitants en hiver. En général, les ouvrières et les mâles ne passent pas l’hiver et meurent ; seules les reines survivent. Elles se camouflent dans les arbres creux, sous des tas de feuilles, dans des trous de murs, etc…

C’est à ce moment qu’il faut agir en disposant des pièges : il suffit de récupérer des bouteilles d’eau en plastique, de découper le tiers supérieur et de le retourner dans la partie basse : verser à l’intérieur un mélange de bière brune, vin blanc et sirop de cassis. Laisser ces pièges en place de la mi-février à la mi-avril, changer la mixture de temps en temps (surtout brûler les occupants car ils ne sont pas toujours morts, peuvent se réveiller et repartir).

VILAINES CHENILLES

jeudi, août 6th, 2015

LES CHENILLES PROCESSIONNAIRES  sont de très vilaines petites bêtes. Vous pique-niquez tranquillement sous un arbre ou vous vous promenez dans un bois lorsque leurs poils invisibles vous occasionnent des REACTIONS URTICANTES DOULOUREUSES qui peuvent durer plusieurs mois.

On les croyait parties mais on les signale à Paris où elles ont envahi quelques squares, dans le bois de Vincennes, à Bagneux, etc… Elles se rapprochent de chez vous.

A la base, il y a des papillons qui pondent leurs œufs dans des nids blanchâtres suspendus aux arbres. Quand ces nids tombent sur le sol, pour les détruire, il faut les enfermer dans des sacs spéciaux en plastique et les incinérer.

Si, malheureusement, vous en avez été victime : consultez votre médecin ; s’il s’agit de votre animal, prenez rendez-vous avec votre vétérinaire. Dans ces deux cas, agissez très vite.